3ème dimanche du Temps ordinaire C (Luc 1,1-4 ; 4,14-21)

Annoncer la Bonne Nouvelle et redonner la vie

Le texte de l’ Évangile de saint Luc qui nous est proposé aujourd’hui débute par l’introduction que saint Luc a donnée à son Évangile. Cette introduction qui nous est présentée, nous rappelle également que nous sommes dans l’année liturgique C, l’année de saint Luc. Nous lirons cette année durant plusieurs dimanches l’ Évangile de saint Luc.

Après cette introduction, l’ Évangile nous montre Jésus au début de son ministère. Il est dans la Synagogue, un jour de sabbat. Il y lit le texte du prophète Isaïe qui parle du Roi-Messie. Après la lecture, Jésus sur qui toute l’attention de l’auditoire était concentrée, car il devait faire le commentaire de ce qu’il venait de lire, déclare publiquement qu’ aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Ecriture que vous venez d’entendre. Il se déclare donc le Roi-Messie qui était attendu.

Les paroles de Jésus ont provoqué des vives réactions. Il n’a pas été accepté comme Messie par beaucoup de ceux qui l’ont écouté. En effet, le peuple avait une autre image du Messie. Celle que Jésus leur présente choque, leur paraît inacceptable.  Comment peut-il se déclarer le Messie alors que l’occupant romain est encore là et que la pauvreté n’a pas disparue… Oui, il ne nous est pas toujours facile de nous défaire de l’image que nous nous sommes faits de Dieu ou de la manière dont nous souhaitons qu’il intervienne dans nos vies. Dieu se présente souvent « autrement ». Il arrive fréquemment qu’Il prenne des chemins qui nous étaient inconnus.

Les paroles du prophète Isaïe sur le Messie et que Jésus s’attribue annoncent un programme d’action. Jésus, le Messie, s’attribue ce projet pastoral : annoncer la Bonne Nouvelle et libérer pour redonner la vie. Effectivement tout le ministère de Jésus fut la réalisation de ce programme : il a parcouru les villes et les villages pour annoncer la Bonne Nouvelle, il a guéri des malades, libéré des opprimés, redonné la vie. Des paroles et des gestes.

Jésus a demandé à ses disciples qui devaient continuer son œuvre à faire de même. Aujourd’hui l’Eglise continue l’œuvre de Jésus par l’annonce de l’ Évangile et en s’impliquant à des œuvres sociales : des actions qui libèrent, qui redonnent vie, qui mettent des hommes « debout ». Baptisés et disciples de Jésus, ayant nous aussi reçu l’Esprit Saint, nous sommes appelés à témoigner de notre foi, à participer l’œuvre évangélisatrice. Témoigner de notre foi est notre mission et cela par des paroles et des gestes inspirés de l’ Évangile. Philibert Kiabelo

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :