1er dimanche de Carême C

1er Carême C 

Les tentations de Jésus au désert (Luc 4, 1-13)

Depuis le mercredi des Cendres, nous avons commencé notre montée vers Pâques, une marche de quarante jours. En chemin vers Pâques, le Carême est pour nous un temps de préparation à la commémoration de la mort et de la résurrection. Temps de prière, de partage, de sobriété et de réconciliation qui nous convie au dépouillement pour revenir à l’essentiel de notre vie, à dire oui à tout ce qui nous fait grandir en humanité et à refuser ce qui nous en éloigne. Jésus qui a partagé notre condition humaine nous montre pour cela le chemin, en répondant négativement aux différentes sollicitations du diable.

« L’homme ne vit pas seulement de pain ». C’est la réponse de Jésus à la première tentation du diable. Une tentation sur l’avoir et la manière de concevoir la vie humaine. Le matériel est nécessaire pour vivre, mais n’est pas l’essentiel de la vie de l’homme. Pour vivre l’homme a aussi besoin de Dieu et de ses frères et sœurs en humanité.

« C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul tu rendras un culte ». Une tentation sur le pouvoir et sur la relation de l’homme avec Dieu. Jésus refuse d’adorer un autre être que Dieu ou de recevoir le pouvoir et la gloire de lui. Dieu ne peut être remplacé. La recherche du pouvoir, de la domination, de la gloire peut amener à adorer des faux-dieux pour trouver et conserver le pouvoir et la gloire.

« Tu ne mettras pas le Seigneur ton Dieu à l’épreuve ». Il s’agit ici du rôle et de la place que nous pouvons accorder à Dieu. La tentation est de le mettre à notre service, de faire de lui notre « ouvrier », en lui demander de faire chaque fois notre volonté. Au lieu de rechercher sa volonté, nous pouvons demander qu’il exécute la nôtre. « Non pas ma volonté, mais la tienne » a affirmé Jésus, en s’adressant à Dieu.

En recourant chaque fois aux Écritures dans ses réponses aux tentations du diable (Il a été dit, il est écrit…), Jésus nous rappelle que notre salut est dans l’écoute de la Parole de Dieu et dans l’obéissance à cette Parole. Ses trois tentations au désert traduisent les différentes tentations des croyants de tous temps. Dans le livre de « Siracide », nous lisons : « Mon fils, si tu aspires à servir le Seigneur, prépare ton âme à la tentation » (Si 2, 1).

Philibert Kiabelo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :