2ème dimanche de Pâques C/ Divine miséricorde

Ressuscité, Jésus fait vivre l’expérience pascale à ses amis

Le Ressuscité vient à la rencontre de ses amis, les apôtres, le soir du jour de sa résurrection. Les amis qu’il vient rencontrer sont dans la peur, enfermés dans la maison ; ils craignent pour leur vie. Oui, ils viennent de vivre des jours difficiles, de désarroi Ils sont dans l’incertitude pour leur avenir. C’est vraiment le soir pour eux. La communauté est quasiment dans l’agonie, dans l’inertie. C’est dans ce contexte que Jésus vient les rencontrer au soir, au commencement des ténèbres. Il va leur redonner vie, en les faisant sortir de leurs obscurités. Il leur fait vivre ainsi l’expérience pascale. Dans les obscurités, Il va allumer le feu qui ne s’éteindra plus jamais.

La rencontre du Ressuscité avec ses amis, au premier jour de la semaine est ainsi une nouvelle création pour eux. Comme au premier jour de la création où Dieu a séparé les ténèbres de la lumière, Jésus la lumière du monde, vient faire sortir ses amis de ténèbres. Il est le nouvel Adam qui communique la nouvelle vie à ses amis, aussi bien hier qu’aujourd’hui. Il leur donne en premier lieu sa paix, car ils en avaient besoin. En retrouvant la paix, ils ont également retrouvé la joie. Ensuite, pour les raffermir dans leur foi et pour la mission qu’ils devront continuer, car l’aventure n’est pas finie, Jésus répand son souffle sur eux : « Recevez l’Esprit saint ». En effet, l’Esprit saint est celui qui fortifie, qui éclaire et qui guide. Les amis de Jésus devront désormais être beaucoup plus actifs, car ils devront désormais continuer ce que Jésus avait commencé avec eux. L’aventure n’est pas finie. Il leur partage également son pouvoir de pardonner.

« De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie », leur dit Jésus. La mission est d’être des témoins du Ressuscité. Mission confiée aux apôtres, le témoignage est également la mission de chaque baptisé (disciple du Ressuscité) : témoigner que Jésus est vivant et qu’il désire faire vivre l’expérience pascale à ses amis. Pâques fait passer des obscurités à la lumière.

L’apôtre Thomas était absent le jour de la première rencontre. Il verra le Ressuscité huit jours plus tard. Lui qui exprimait son incrédulité en réclamant des signes avant de croire à la résurrection de leur maître, va, à la seconde rencontre, exprimer sa foi au Ressuscité, en lui donnant le titre le plus grand que nous trouvons dans l’évangile : « Mon Seigneur et mon Dieu ». Thomas a vécu ainsi, lui aussi, son expérience pascale. « Heureux ceux qui croient sans avoir vu », dit Jésus. Aujourd’hui, nous sommes ceux et celles qui n’avons pas vu le Ressuscité. Selon ces mots de Jésus, nous sommes heureux, si nous croyons grâce au témoignage de nos aînés dans la foi (les apôtres).

Philibert Kiabelo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :