32e dimanche ordinaire C

Résurrection des morts ? Une question de foi (Luc 20, 27-38)

L’évangile aborde une question de foi. Faut-il croire ou pas à la résurrection des mort ? Que devient l’homme après la mort ? Y a-t-il une vie après la mort ? Si oui, comment se présente-t-elle ? Pouvons-nous croire en la résurrection des morts, c’est-à-dire à un retour à la vie après la mort ? Ces questions fondamentales et existentielles sont celles qu’aborde le texte de l’évangile dans l’échange de Jésus avec les sadducéens. Soulignons que nous retrouvons ces questions existentielles dans les différentes cultures et religions du monde.

Les sadducéens, en s’appuyant sur les cinq premiers livres des Ecritures (la Loi), ne croyaient pas à la résurrection des morts. Ainsi, ils exposent à Jésus l’absurdité ou l’irrationalité de la foi en la résurrection à travers le récit d’une femme qui a épousé sept frères, comme le demandait la loi de lévirat, en vigueur à l’époque. Cette loi autorisait de prendre en mariage la veuve de son frère aîné qui n’a pas eu de descendance afin de la lui assurer. Auquel de ces sept frères appartiendra cette femme à la résurrection des morts, demandèrent les sadducéens?

Jésus, dans sa réponse aux sadducéens, soutient, en s’appuyant lui aussi sur les mêmes Ecritures saintes, la résurrection des morts et corrige l’image de la vie après la mort que véhiculaient les sadducéens ainsi que leurs partisans. Oui, il y a une vie après la mort, mais celle-ci est différente de la vie terrestre, car elle est une accession à la vie pleine et éternelle et ne connaît pas la mort. Pour Jésus, la résurrection ou la vie après la mort trouve son fondement dans la personne même de Dieu, notre créateur. Dieu est la raison de la résurrection.

En effet, Dieu s’est révélé lui-même, au buisson ardent, comme Dieu des vivants et non des morts (le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob). Aussi, Dieu a communiqué à l’homme sa vie éternelle. Crée à l’image de Dieu, l’homme a été créé pour l’éternité. Nier la résurrection c’est nier l’éternité de Dieu. Les morts, « ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection », affirme Jésus.

Chrétiens d’aujourd’hui, la résurrection des morts est un article de notre foi (Credo). La résurrection de Jésus soutient la foi à notre résurrection. Dans notre espace culturel d’aujourd’hui plusieurs conceptions sur la mort se côtoient. Certains croient à la réincarnation, d’autres disent qu’après la mort, il n’y a plus de vie. Quant à nous, notre foi chrétienne nous invite à croire à la vie après la mort et à la résurrection.

Philibert Kiabelo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :