MOJOCA – Lettre de décembre 2019

Chers ami(e)s,

Vous connaissez peu ou prou le Mouvement des jeunes de la rue (MOJOCA) à Guatemala
Ciudad. Ces jeunes des rues et le fondateur du Mouvement, Gérard Lutte, ont attiré
l’attention de Jonathan Bradfer (RTBF) et de Pascale Sury, photographe. Jonathan et
Pascale font un tour du monde pour rencontrer des personnes et projets « inspirants ».
Ils ont retenu Mojoca dans leur sélection.
Ils ont déjà fait cadeau au Réseau belge d’amitié avec les jeunes de la rue de très belles
photos (www.mojoca.be).

Et puis, tout récemment, Pascale a écrit un bel article illustré de quelques-unes de ses photos : « A 90 ans, Gérard aide les jeunes des rues de Guatemala à se bâtir un avenir » https://mrmondialisation.org/a-90-ans-gerard-aide-les-jeunes-des-rues-de-guatemalacity-a-se-batir-un-avenir/
Un extrait :
Gérard nous emmène découvrir les ateliers de formation professionnelle : la menuiserie, la cuisine, la pâtisserie, la couture, le Mojocafé. Des activités essentielles pour sortir les jeunes de la rue, leur donner des perspectives d’avenir et réparer leur santé : toutes ces activités stimulent leur équilibre, leur dextérité, leur système nerveux affaibli par la drogue. Derrière sa machine à coudre, Joao est concentré sur le raccommodage d’un pantalon.
Dans la pièce voisine, Jackelin, sa copine de 19 ans, enceinte, est en train de suivre son cours de cuisine. Tous deux vont bientôt bénéficier d’une aide pour la réinsertion, de quoi s’entourer de quelques biens essentiels pour vivre une vie à deux et même à trois !
En attendant, ils apprennent avec ardeur: « Pour moi, c’était important de venir ici, de sortir de la rue avant d’avoir mon fils. Essayer d’avoir une vie meilleure ! », raconte timidement Jackelin.
« La vie est bien mieux ici que dans la rue. Maintenant, mon rêve pour le futur est de finir mes études, de prendre soin de mon fils et d’avoir une maison »

Prenez le temps de lire tout l’article. Pas de misérabilisme.
Un regard chaleureux sur ces jeunes que la société guatémaltèque considère comme des
ordures. De beaux visages. De belles personnes.
Si cette brève lecture vous convainc que c’est un projet qui mérite d’être soutenu,
n’hésitez pas ! Nous manquons cruellement de moyens pour assurer aux 20 « asesores »
(accompagnateurs) des salaires à la hauteur de leur travail difficile et gages d’implication
dans la durée.
Merci de penser à ces jeunes enfants, adolescents et aux travailleurs de la rue
qui les accompagnent sur les chemins de l’émancipation.
Pourquoi ne pas les ajouter à la liste des bénéficiaires de vos cadeaux de fin d’année ?
Qu’elles et ils soient aussi de la fête !

Merci de votre attention.
Belles fêtes solidaires

Jacques Liesenborghs et le CA du Réseau belge d’amitié avec les jeunes de la rue

Données pour votre soutien:

Avec attestation fiscale

Compte bénéficiaire Entraide et Fraternité
IBAN: BE68 0000 0000 3434
BIC: BPOTBEB1
Adresse Rue du Gouvernement
provisoire, 32 – 1000 Bruxelles
Communication 8027


Si vous ne désirez pas d’attestation fiscale, versez

sur ce compte : Avec le Mojoca
IBAN BE14 7512 0047 4283
Han, 36 • 6730 Tintigny

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :