5ème dimanche du Temps Ordinaire A

Sel de la terre et lumière du monde

Être sel de la terre et lumière du monde, la mission est confiée par Jésus, à ses amis. Dans le monde, au milieu de vos frères et sœurs humains, soyez, en vous appuyant sur ce que vous avez appris de moi, le sel et la lumière. Cette mission nous fait, une fois de plus, voir que la foi ne se limite pas à dire « je crois », mais invite également au témoignage, à un agir.

Le témoignage de la foi convie à être donc sel de la terre et lumière du monde. Le sel, comme nous le savons, relève la saveur des aliments, les conserve en évitant leur décomposition. La lumière nous fait sortir de ténèbres, de l’obscurité. Elle nous éclaire. Eviter la décomposition, faire sortir des obscurités c’est prolonger la mission de Jésus dans le monde. L’ami de Jésus est appelé à agir comme Jésus le faisait : donner et redonner la vie, éclairer les autres.

Pour être sel de la terre et lumière du monde, les amis de Jésus n’ont pas pour cela, comme le dit le pape François, à « être des personnes étranges. Tous doivent sentir que nous sommes frères et proches. Mais en même temps, les amis de Jésus doivent aussi être différents, afficher d’autres rêves que le monde n’offre pas, témoigner de la beauté de la générosité, du service, de la pureté, du courage, du pardon, de la fidélité à sa vocation, de la prière, de la lutte pour la justice et le bien commun, de l’amour des pauvres, de l’amitié sociale » ( Christus vivit, 36). Autrement dit, les amis de Jésus sont appelés à vivre non pas selon l’esprit du monde, mais à agir constamment selon l’esprit des béatitudes et à évangéliser ainsi par leur manière d’être et d’agir. « En voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père ».

Déjà dans l’Ancien Testament, le prophète Isaïe écrivait : partage ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, ne te dérobe pas de ton semblable. Alors ta lumière jaillira comme l’aurore, ta lumière se lèvera dans les ténèbres (Première lecture : Isaïe, 58,7-8).

Aussi, Jésus convie ses amis devenus le sel de la terre et la lumière du monde, à ne pas s’affadir et à ne pas cacher leur lumière.

Philibert Kiabelo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :