5eme Dimanche de Carême A (Jean 11, 1-45)

Un Dieu de la vie 

« Je vais ouvrir vos tombeaux et vous en faire sortir »

Après la figure de la samaritaine et le thème de la source d’eau vive au troisième dimanche de carême, la figure de l’aveugle-né avec le thème de la lumière au quatrième dimanche, nous voici aujourd’hui au cinquième et dernier dimanche de carême, avec la figure de Lazare et le thème du retour à la vie. A travers ces trois derniers dimanches de carême, Jésus se révèle successivement source d’eau vive qui étanche nos soifs, source de lumière qui éclaire nos vies et celui qui nous redonne vie, qui nous fait sortir de nos tombeaux. Avec ce thème de la vie, nous nous approchons davantage de Pâques qui est la célébration de la vie.

Dans le texte de l’Ancien Testament de la première lecture, Dieu fit cette promesse à son peuple en exil : « Je vais ouvrir vos tombeaux et vous en faire sortir. Je mettrai en vous mon esprit pour que vous puissiez vivre ». Dieu se révèle ainsi comme Dieu de la vie. Il est celui qui fait sortir, qui redonne vie. Il fait vivre grâce à l’Esprit. L’exil dans lequel se trouve le peuple de Dieu est présenté ici comme une mort et la sortie de l’exil, le retour à Jérusalem, comme un retour à la vie.

Dans l’évangile, Jésus affirme à Marthe qui vient de perdre son frère Lazare : « Moi, je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi, même s’il meurt vivra ». Effectivement Jésus redonne la vie à Lazare dont le corps venait de passer quatre jours dans la tombe. Il dit à Lazare : « Viens dehors ! » et à ceux qui étaient à ses côtés : « Déliez-le, laissez-le partir… ». Viens dehors et déliez-le pour que Lazare puisse vivre de nouveau, quitter la posture de la mort pour celle de la vie.

Lazare représente l’humanité. Nos situations de peine, de détresse, nos souffrances de toutes sortes sont autant des tombeaux d’où Jésus veut nous faire sortir. De même, ces chemins qui nous éloignent de l’esprit de Béatitudes (justice, miséricorde, paix…) sont aussi des chemins d’où Jésus souhaite nous faire sortir, en nous mettant sous la mouvance de son Esprit. Jésus vient remettre l’homme debout. C’est lui la source du changement. Mais pour agir dans nos vies, il sollicite la foi en sa personne. « Crois-tu » ? demanda-t-il à Marthe qui était éprouvée par la mort de son frère Lazare.

Philibert Kiabelo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :