Notre-Dame (Dion-le-Mont)

  • AdresseNotre-Dame-Dion-le-Mont-5

Eglise Notre-Dame
Rue du Brocsous, 2
1325 Dion-le-Mont

  • Prêtre

Père Philibert Kiabelo
Place Communale,1
1325 Dion-le-Val
Tel: 010/68 99 12
kiabelophi@hotmail.com

  • Horaire des célébrations

 

 

L’église, son origine, son histoire

Dion-le-Mont est déjà mentionné en 987 lors d’une donation de biens à l’abbaye de Gembloux par laquelle un certain Radon cède à l’abbaye « une excellente forêt d’une centaine de bonniers de part et d’autre d’un cours d’eau dénommé le ruisseau de Dion ».

Jusqu’en 1623, l’abbaye conservera le village comme étant « alleu tenu de Dieu et du soleil » et y entretenait une cour scabinale avant de céder sa seigneurie à l’écuyer et échevin d’Anvers, Pierre Daems pour la somme de 17500 florins.

Une chapellenie à la collation du seigneur du Val dédiée, l’une à Notre-Dame de Louvrange, l’autre à Saint Nicolas, fut unie à la cure en 1763.

Détruite par un premier incendie en 1764, un nouveau temple de style renaissance fut reconstruit, aux frais de la comtesse de Dion, sur l’ancien emplacement dit « montagne de la vieille église ».

Jadis dédiée à Sainte Catherine, puis dénommée Notre-Dame de l’Assomption et à Notre-Dame après sa reconstruction au 18e siècle (avec Saint Nicolas comme patron secondaire), l’église Notre-Dame et St Nicolas de Dion-le-Mont fit partie du doyenné de Jodoigne dans le diocèse de Liège avant de dépendre (toujours dans le même doyenné) du diocèse de Namur dont les nouvelles limites venaient d’être créées par la publication de la bulle Ex injucto du pape Pie IV, le 11 mars 1561.

En 1801, à la suite du Concordat, les territoires religieux sont à nouveau réaménagés et la paroisse Notre-Dame de Dion-le-Mont est rattachée à l’archidiocèse de Malines, devenu en 1961 l’archidiocèse de Malines-Bruxelles.

Edifice à une nef, au plafond horizontal, terminé par une abside à trois pans et éclairé par douze fenêtres. Un clocheton carré en charpente, coiffé d’une toiture à l’impériale recouvert d’ardoises, surmonte une façade-pignon, haute et étroite, accostée de volutes. Utilisation de la brique, du calcaire gréseux pour le soubassement, du calcaire pour les baies, et du grès beige pour les chaînages d’angles. Le portail d’entrée classique du 18e siècle est surmonté de deux pots-à-feu.
En 1841, un subside du gouvernement, permit l’édification d’une sacristie et d’un jubé.

Incendiée en 1908, l’église fut reconstruite en 1908-1911 par G. Cochaux-Segard puis par G. Brogneaux, en style néo-classique, sur le modèle de l’ancienne église de 1764.

Le samedi 12 juin 1982, Monseigneur Godfried Danneels, archevêque de Malines-Bruxelles (il sera nommé cardinal en 1983), assisté du Père Antonio, curé portugais de la paroisse de 1974 à 1984, consacrera le nouvel autel. Cet autel, qui a été financé et offert à la paroisse par la mère du Père Antonio, est dû à l’architecte Philippe Dehullu d’Harelbeke en association avec son fils Bert (http://www.dehullu-architecten.be).

Le cimetière

Datant de 1764, le cimetière, dont les dalles les plus anciennes ne remontent qu’à 1819 et à la fin du XIXe., ne comporte aucun monument important, ni mausolée, ni chapelle.
Dans les années 1970, l’arrivée d’une importante population urbanisée et la disparition du village comme communauté agricole traditionnelle s’est marquée dans les matériaux et les éléments religieux des deux parties, contrastées, du cimetière.

Bibliographie et sources :

Le Folklore Brabançon, Histoire et vie populaire, n° 255, Service de recherches historiques et folkloriques de la province de Brabant, Bruxelles, septembre 1987

Alain Dierkens, Pour une histoire de Dion-le-Mont et Dion-le-Val aux Xeme et XIeme siècles, in Le Folklore Brabançon, op.cit., p.182 et suiv.

André Uytterbrouck, Seigneurs et seigneuries à Dion-le-Mont et à Dion-le-Val des origines au début du XVIIe siècle, in Le Folklore Brabançon, op.cit., p.188 et suiv.

Ch. Van Craenenbroek, Les seigneurs de Dion-le-Mont et de Dion-le-Val aux XVIIe et XVIIIe siècles, in Le Folklore Brabançon, op.cit., p.197 et suiv.

Daniel Istace, L’église de Dion-le-Mont : retour aux origines, Bull.du Centre d’Histoire de Chaumont-Gistoux, n°99, 1er.trim.2017, pp.11 à 16

Louis Evrard, Répertoire des églises du Brabant Wallon, éd. A.R.C., 1994, p.53-54

DION-VALMONT 987-1987 : 1000 ans d’histoire et de vie associative, in revue bimestrielle « Wavriensia », t.XXXVI, n° 3-4, Cercle historique et archéologique de Wavre, Wavre, septembre 1987

C.Muraille-Samaran, Le cimetière de Dion-le-Mont, Aspects du culte du souvenir, in « Wavriensia », op.cit., pp. 90 et suiv.

Ch. Van Craenenbroek, La vie d’un village. Dion-le-Mont, Dion-le-Mont, 1979, p. 136 et suiv.

Foyer culturel de Dion-Valmont, 987-1987, 1000 ans d’histoire et de vie associative à Dion, Dion-Valmont, 1987, 139 p.

http://www.chaumont-gistoux.be/loisirs/tourisme/decouvrir-chaumont-gistoux/les-villages-1/dion-le-mont-1

http://spw.wallonie.be/dgo4/site_ipic/index.php/pdf/fiche/25018-INV-0010-02

WordPress.com.

Retour en haut ↑